Déclaration de la Jeunesse sur la transformation des systèmes alimentaires

Préambule :

Il ne nous reste que neuf récoltes pour transformer nos systèmes alimentaires. Il est donc urgent d’agir pour le bien de notre santé et celle de notre planète. Nous, jeunes gens du monde entier, nous nous engageons pour mener à bien des actions à grande échelle dans toute la chaine alimentaire ; mais la jeunesse ne peut agir seule.

Ainsi, voici notre Déclaration sur la transformation de nos systèmes alimentaires :

Nous avons faim de changement ! Nous, jeunes de tous les horizons, avons initié la transformation des systèmes alimentaires il y a des années, que ce soit par nos efforts individuels ou par des actions collectives au sein d’associations de la jeunesse. Par cette déclaration, nous réitérons notre engagement et notre volonté, et nous demandons à ceux qui détiennent le pouvoir politique et financier sur toute la chaine alimentaire, et notamment aux gouvernements et aux entreprises, d’agir et de mener ce combat à nos côtés.

Notre système alimentaire actuel ne satisfait ni notre génération, ni la planète. Nous apportons notre expertise, notre passion et notre énergie dans la recherche de solutions garantissant une alimentation saine pour les générations actuelles et futures. L’apport de la jeunesse est incontournable pour créer un système alimentaire sain, durable et équitable qui permette d’atteindre les 17 objectifs de développement durable (ODD) pendant cette ‘Décennie de l’Action’. Toutes les demandes des jeunes reposent sur une base commune : celle d’avoir une place à la table du dialogue et du changement de manière démocratique, permanente et constructive, tant pour prendre les décisions politiques pertinentes que pour piloter les systèmes alimentaires.

Au cours de l’année écoulée, plus de 100.000 jeunes du monde entier ont fait usage de l’élan créé par le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires (UNFSS) pour travailler, de manière collective, à l’identification des priorités essentielles, à la définition des engagements à prendre et à l’interpellation des gouvernements pour qu’ils prennent le commandement dans la transformation des systèmes alimentaires. Les jeunes ont été consultés par le biais de quatre voies différentes : les Dialogues indépendants du UNFSS ; une consultation en ligne menée par le UNFSS et le Forum Alimentaire Mondial (WFF);  les organisations de jeunes, qui ont mené leurs propres consultations et fait connaître leurs résultats dans les Table Talks réunissant ONU et société civile ; et enfin par la campagne d’Act4Food, qui a débouché sur une votation ouverte sur la liste des Actions 4 Change proposées et menées à bien par la jeunesse. Ce processus de consultation, incluant les priorités  et l’Engagement pris par une centaine de milliers de jeunes dans la campagne Youth Act4Food, a été présenté lors du Pré-Sommet de l’UNFSS en juillet 2021, notamment avec une déclaration de la jeunesse. Cette déclaration représentait la synthèse des efforts des personnes et des organisations de jeunes, qui désirent ardemment un changement devenu urgent. Ces consultations ont également fait surgir l’information que nous présentons ici.

Par cette Déclaration de la Jeunesse, nous réaffirmons notre engagement à construire un meilleur avenir alimentaire. Nous demandons aussi aux gouvernements, aux entreprises, à la société civile et au monde universitaire d’assumer un rôle moteur et courageux, en soutenant notre vision et en agissant – dès maintenant.

Engagements :

Nous les jeunes, nous nous engageons à 1) l’action, 2) le plaidoyer et 3) l’émancipation et la responsabilisation afin de transformer les systèmes alimentaires. Nous nous engageons notamment, dans les domaines suivants :

  • Sensibiliser nos communautés et nos réseaux sur les régimes sains, nourrissants et durables afin que tous puissent faire des choix alimentaires éclairés
  • Soutenir, diffuser l’information et participer aux actions liées au climat et à la biodiversité, afin d’accélérer la transformation urgente et nécessaire qui permette un avenir durable et résilient
  • Continuer à plaider pour des salaires justes et décents et la protection sociale de toutes les personnes travaillant dans la chaine alimentaire.

Demandes :

La jeunesse ne peut agir seule. Les entreprises et les gouvernements détiennent plus de pouvoir politique et financier que les jeunes dans le système alimentaire actuel. Les jeunes veulent s’engager de manière permanente et constructive dans les plateformes de prise de décision à tous les niveaux politiques, et exercer un pouvoir de leadership de tous les secteurs de la chaine alimentaire afin de la rendre équitable, bonne pour la santé et respectueuse de l’environnement.

Nous les jeunes, nous comprenons qu’une transformation complète et à grande échelle des systèmes alimentaires requiert plus que des actions individuelles, et nous demandons l’engagement et le leadership des décideurs au sein des gouvernements, des entreprises et celui de toutes les autres personnes et entités concernées, pour :

1. Aider au développement d’une consommation alimentaire saine et durable, grâce à :

a. La promotion de régimes à base de plantes ;

b. La fourniture d’une alimentation saine et durable pour chaque enfant, adolescent et étudiant, de l’école enfantine à l’université ; et

c. L’adoption de mesures politiques qui améliorent l’environnement alimentaire, notamment en renforçant le marketing de régimes alimentaires sains et à base de plantes et en limitant et en taxant la publicité pour des aliments hyper-transformés et des aliments riches en graisses, en sel et en sucre.

2. Garantir l’accès de toutes et de tous à une alimentation saine et nourrissante, grâce à :

a. L’éducation et la transparence sur la véritable valeur des aliments (y compris leurs impacts sur l’environnement et la santé) ;

b. Le soutien aux agriculteurs et éleveurs lorsqu’ils produisent des aliments sains et l’aide indispensable à l’amélioration de la productivité des petits exploitants ;

c. Le soutien aux femmes et aux filles, en leur offrant des possibilités de travail décent et un salaire adéquat ;

d. L’élimination des obstacles dressés devant les jeunes pour accéder aux ressources fondamentales que sont la terre, l’emploi, l’éducation, le financement, y compris l’imposition de salaires minimaux, et

e. Le développement de systèmes alimentaires transformés de manière à être équitables et à satisfaire les besoins de tous les jeunes de la terre, quel que soit leur origine et leur condition sociale.

3. Créer un système alimentaire qui résiste aux chocs et au stress provoqués par le dérèglement climatique, aux catastrophes naturelles et aux conflits, grâce à :

a. L’expansion de la production d’aliments diversifiés au sein des exploitations et des régions agricoles, afin de réduire le risque de crises financières et alimentaires résultant du changement climatique ;

b. L’accès universel garanti à l’alimentation, un droit fondamental de tous les êtres humains ;

c. Permettre aux jeunes de jouer un rôle moteur dans l’élaboration et la mise en œuvre des contributions déterminées au niveau national (CDN) des États membres en matière de climat.

d. La possibilité pour les jeunes de jouer un rôle moteur dans l’élaboration et la mise en œuvre des Contributions déterminées au niveau national (CDN) des États membres en matière de climat.

C’est ainsi que nous les jeunes, qui constituons la moitié de la population mondiale, nous vous invitons à nous rejoindre pour que, toutes et tous ensemble, nous transformions nos systèmes alimentaires.

Suivant